Pour comprendre de quoi il s'agit...

 

La psychologie moderne a classé les différentes composantes du mental. Le subconscient, ou mental inconscient peut se diviser grossièrement en trois parties :

- le mental inférieur concerné par le fonctionnement et la coordination du corps (la respiration, la circulation, les fonctionnements digestifs, etc. C'est également le mental inférieur qui est à l'origine des pulsions, des phobies, des obsessions.

- le mental intermédiaire est occupé par les informations que nous utilisons en état de veille : Nous nous en servons pour analyser, comparer, interpréter. C'est lui que nous utilisons lorsque nous travaillons, nous faisons face à un problème, nous en trouvons la solution après reflexion. Il est également le domaine de la pensée rationnelle et intellectuelle.

- le mental supérieur est le siège de ce qui est appelé l'activité super-consciente. C'est la source de l'intuition, de l'inspiration mais aussi de la béatitude et des expériences transcendantales. C'est de là que les génies tirent les éclairs de créativité. C'est la source de la connaissance profonde.

Donc, en état de veille, c'est plutôt notre mental intermédiaire qui est en action.

Une autre partie du mental est également à expliquer : l'inconscient collectif que Carl G Jung a fait accepter aux milieux scientifiques : C'est en fait la mémoire du passé, de notre évolution, des activités de nos ancêtres, et plus largement, la mémoire de notre espèce. C'est en fait la partie du mental qui est en commun avec tous les êtres humains, elle fait référence au passé de notre espèce.

A la lecture de ces quelques définitions, une question peut survenir : Et l'ego dans tout ça ? qu'est ce que c'est ?

L'ego fait partie du mental (Moi je...) C'est notre identité. L'ego se constitue progressivement depuis notre enfance. Il est construit à partir de notre éducation, de nos expériences, de nos réussites, de nos échecs mais il vaut mieux dire de nos non-réussites, puis ensuite de notre environnement social, professionnel, de nos blessures, etc. Il se forme ainsi, par couches successives, par nos opinions et nos croyances qui forment le personnage que nous sommes devant la société. Cet ego est une petite partie du mental mais est parfois très encombrante. S'assimiler complètement à son ego cause parfois des souffrances, des schémas de répétitions, des conflits et nous éloigne de la paix intérieure.

Derrière ces différentes parties du mental, se trouve le Soi, le véritable noyau de notre existence. C'est le Soi qui illumine tout ce que nous faisons, bien qu'à notre insu. Beaucoup pensent que le centre de notre être est l'ego, mais l'ego n'est qu'une partie du mental. Le Soi illumine l'ego lui même.

 

meditation sunset

 

Alors que se passe t'il quand nous méditons ?

Nous faisons pénétrer notre conscience dans d'autres couches du mental. Elle nous permet de sortir du processus discursif de la pensée (c'est ça / c'est pas ça, c'est bon / c'est pas bon, etc.), de l'intellectualisation.

Quand on commence à méditer, il est courant d'avoir des visions grotesques ou de prendre conscience du fonctionnement physiologique des organes du corps. On peut aussi se rendre compte de complexes ou de peurs que l'ont arrivait pas à identifier, parfois ignorés. Cela signifie que la conscience éclaire le mental inférieur. Ces peurs ou complexes ignorés s'exprimaient peut être sous forme de colère, de haine, de dépression. Une fois identifiés, on peut les affronter et les quitter.

Les états les plus élevés de méditation sont difficiles à atteindre si les peurs ou complexes dont nous venons de parler ne sont pas éliminés. Ils peuvent être obsédants et attirer la conscience vers eux comme des aimants.

Dans les états de méditations élevés, la conscience va vers le mental supérieur, le domaine de la super-conscience au dessus des pensées rationnelles. Celui qui médite entre dans la dimension de l'inspiration et de l'illumination et commence à explorer les vérités et les aspects profonds de l'être.

La méditation culmine dans la prise de conscience du Soi qui survient quand le mental supérieur lui-même est transcendé. La conscience cesse alors l'exploration du mental et s'identifie au noyau central de l'existence, le Soi. Elle devient alors conscience pure. Quand on parvient à la prise de conscience du Soi, on identifie désormais son existence, sa vie avec le Soi et non plus avec l'ego.

Le but de la méditation est donc d'explorer les différentes couches du mental et éventuellement de le transcender complètement.

 

Les deux types de méditations :

1) La méditation active :

Dans la méditation active, le méditant  utilise les pensées et les images  afin  de garder l'esprit conscient occupé :Il  visualise une scène spécifique ou une image, souvent avec l'aide d'une personne. La méditation est guidée, des images sont proposées, elles sont visualisées par le méditant afin de parvenir à la détente et pour aider à concentrer l'esprit. L'esprit ralentit véritablement, les ondes cérébrales se ralentissent (ondes cérébrales alpha).

La méditation active est aussi celle qui a lieu quand on accomplit ses taches quotidiennes, quand on marche, parle, mange dans la pleine conscience de l'instant. C'est aussi le but du Yoga : nous permettre de méditer tout en étant engagé dans les activités de la vie courante. Nos activités seront faites avec plus d'efficacité et d'énergie.

 

2) La méditation passive :

Elle consiste à s'assoir dans une position confortable :

- puis fixer le mental par une pratique méditatoire (observation du souffle par exemple, ou d'un son, ou d'un objet, d'une image). Ceci calme le mental et le tourne vers l'intérieur.

- le succès dans le premier stade va automatiquement libérer un flot de pensées, de complexes, de visions, de souvenirs surgis des domaines inconscient du mental. On ausculte ainsi la personnalité, le mental inférieur et on en ote ce qui est indésirable.

- quand le mental inférieur a été exploré, on poursuit dans le domaine superconscient. La véritable méditation commence alors. Notre être profond se met en résonance avec le cosmos et tout ce qui nous entoure.

- enfin, si le mental arrive à être transcendé, celui qui médite réalise l'unité avec la conscience suprême. Le but de la prise de conscience de Soi est atteint.

 

Une méditation passive réussie conduira automatiquement à la méditation active car plus on plonge dans le mental par la méditation passive, plus on a de chance de vivre dans un état de méditation permanente, même dans l'accomplissement des taches quotidiennes. Plus profonde aura été la méditation passive, plus forte sera l'expression extérieure. Plus on explore le mental, plus fort il devient. Ainsi la vie, le travail, toutes les activités gagnent en puissance et l'on arrive à accomplir des choses qui paraissaient auparavant impossibles.

Un jour, la méditation passive devient superflu. C'est que l'on a atteint la Réalisation du Soi : l'individu vit complètement selon des valeurs profondes et spirituelles tout en étant capable de s'exprimer sur le plan du monde extérieur. La personne est alors capable de vivre sans conflit une vie matérielle et une vie spirituelle. Il y a une expérience continue et spontanée de méditation active.

 

D'après le livre de Swami Satyananda Saraswati, Méditations Tantriques.

 

Meditation 2